lasco 01.04.09 | 18:10
Felicitation, c'est un film tres facinant ; je viens de visione les extrait et c'est un chez d'oeuvre.Donc j'ai hate de me procurer le DVD et des voirs les details. Mais je suis sur que le film couvre que 70% des realites sur ce business car je pari qu'il ne touche pas a la mafia nationale qui est le fil conducteur qui alimente la mafia des multinationales. Par expleme dite moi par quelle magie MR.Arthur Georges Forest s'est vue de possede les gisments de Kolwezi au profit des Chinois? Malgres qu'il assure qu'il sera dedommege a just valeur? Et Votre principal personnage dans le film ; Il vous a expliquer par quel mecanisme il s'est vite enrichit et comment il avait acquit les concessions miniers qui la revendu en la company canadienne Anvil Mining? Et enfin pourquoi l'entreprise Gecamine a toujours etait actionnaire minoritaire avec 20 a 30% d'actions dans chaque jointe Venture;Car dans tout contrat l'equilibre a toujours ete respecte donc c'est Kif Kif 50% 50%, Quelque chose me dit que il ya une certaine elite qui possede des actions dans tout les multinationales qui operent au Katanga et au Congo en general. Alors Mr. Thierry je serai ravi de voir la deuxieme partie de votre reportage ou film.

Merci
norman 31.03.09 | 12:40
it is good to write about africa
but you must know that if today people are suffering it is only because Europe country organize that....
it is such a shame....
mine 30.03.09 | 11:59
je n'ai pas bien suivi , car ça entrecoupé s'il faudra mettre cela en intégralité li serait mieux
ben 30.03.09 | 10:38
je regardé quelques extraits sur dailymotion,très beau film.
merci monsieur Thierry Michel
Vincent Kenis 30.03.09 | 09:26
J'ai adoré le film. J'ai aimé les luttes, ces extraordinaires scènes de tension.
J'ai aimé ton cri d'amour à ce gigantesque et splendide et inquiétant musée de l'ère industrielle qui t'a vu naître.
J'ai trouvé amplifiée et technicolorisée cette inoubliable vision lors de mon séjour dans le Bandundu en 1996: un atelier abandonné en pleine jungle, où parmi les grosses machines-outil dépecées, les structures éventrées, les ferrailles rouillées de toute sorte, un tour "Mondiale" fabriqué à Vilvorde par mon grand-père quarante ans plus tôt, soigneusement graissé, fonctionnait encore... J'ai aimé ce superbe poème patriotique qu'est aussi 'Katanga Business'.
«« «  [...] | 271 | 272 | 273  » »»


Powered by SignMe 1.55